Retrouvez-nous sur Twitter

Retrouvez-nous sur Facebook

Version d'archive

  • Ce site est maintenant fermé et servira d'archive, vous pouvez vous rendre sur le nouveau Refuge à cette adresse : www.aeriesguard.com
  • Le minisite Minecraft est toujours disponible à cette adresse : minecraft.aeriesguard.com

Borgen

Fiche technique

Borgen, une femme au pouvoir

Borgen est une série danoise centrée sur le personnage de Birgitte Nyborg, une femme politique centriste qui devient soudainement Premier ministre, suite à une machination mêlant les deux partis principaux danois.

Synopsis

Borgen ("Le Château" en Danois) est le lieu où le Premier ministre danois exerce le pouvoir. Il est la convoitise de tous les ambitieux politiques.

Le_Chateau

Birgitte Nyborg est une femme politique du Centre qui s'est présenté pour les élections législatives danoises. En pleine campagne, le Premier ministre en place, Lars Hesselboe (Parti des Libéraux), paye à sa femme des vêtements de luxe à Londres avec la carte de crédit officielle du Ministère (sans mauvaise intention, car il rembourse tout en secret). Mais cette affaire qui n'en est pas une parvient aux oreilles de plusieurs personnes. D'abord Birgitte Nyborg, qui refuse d'utiliser cette information pour discréditer Hesselboe. Puis l'ambitieux Michael Laugesen (Parti travailliste), qui lui n'hésite absolument pas à dévoiler cette affaire en plein meeting final. Écœurés, les électeurs finissent par se détourner des deux principaux partis du pays, les Libéraux et les Travaillistes, et le jour des élections votent pour le Centre le discours mémorable de Birgitte Nyborg.

borgen604-tt-width-604-height-403
Birgitte Nyborg et son spin doctor, Kasper Juul.

Au Danemark, le Premier ministre le devient en fonction des rapports de force suite à ces élections. Le parti centriste n'est pas celui qui possède le plus de députés, mais Birgitte forme une coalition avec plusieurs partis pour contrer les Libéraux et former un nouveau gouvernement. Elle devient ainsi Premier ministre.

Toute la première saison est basée sur les affaires auxquelles est confrontée Birgitte Nyborg. De nombreuses épreuves l'attendent, des rapports de force, de la diplomatie et de l'ingérence. Dans le même temps, sa vie de famille avec son mari quasi-parfait et ses deux enfants sera rudement mise à l'épreuve par l'exercice du pouvoir.

Parallèlement à son histoire, et de tous ces gens qui l'aideront ou lui mettront des bâtons dans les roues, on suivra les péripéties de plusieurs journalistes, travaillant pour la télévision publique, et s'intéressant particulièrement à la politique du pays. Le traitement des affaires par la chaîne est assez intéressante.

Est-ce que c'est vraiment bien ?

Oui ! La série est très bien rythmée, on y apprend un tas de choses intéressantes sur le mode de fonctionnement d'un pays dont le pouvoir est détenu par un Parlement, et non par un Président comme en France. La diplomatie et les négociations ont une place prépondérante lorsque l'on veut faire voter des lois. La politique du pays se mêle aux ambitions personnelles de chacun pour accéder au plus haut sommet.

On y traite également du féminisme et du machisme, de la différence entre le traitement d'un homme et d'une femme pour la même fonction suprême.

Un seul défaut

Je n'ai qu'une seule critique pour cette série, c'est l'absence d'illégalité. Certains personnages sont extrêmement ambitieux, intellectuellement malhonnêtes parfois, mais personne ne magouille et aucune affaire de corruption ou de malversation n'est traitée. Tout le monde se tient à carreaux, et l'héroïne plus que tout le monde.

Malgré cela, je vous recommande chaudement cette brillante série. En revanche, pour ceux qui ne suivent pas particulièrement la politique, je ne peux pas vous dire si vous allez aimer ou non. En revanche, vous pouvez toujours essayer et arrêter au bout du deuxième épisode si la série ne vous plaît pas (ce dont je doute tout de même).

borgen

Personne n'a encore marqué son appréciation pour cet article. Soyez le premier !

Les derniers commentaires

Samcai Samcai il y a plus de 3 ans

J'ai vu les trois saisons et j'ai beaucoup apprécié. Dans la même veine (et à mon avis largement inspiré de Borgen), je viens de terminer la première saison de House of Cards.

Dans les deux cas, j'ai trouvé les séries très riches en enseignement avec un rythme très soutenu et une optique suffisamment large que pour que ça reste palpitant après les premiers épisodes (les relations entre partis, la part belle faite à l'image, les relations parfois incestueuse avec le monde médiatique, les petits arrangements, etc...). Malgré tout, je trouve qu'on a affaire à des séries qui d'une part normalise certaines choses qui ne devraient pas l'être (principalement ce rapport politique/médias), et d'autre part qui donne une vision quelque peu romantique de ce que peut être la politique, que ce soit du côté trop gentil (Borgen), ou vraiment méchant et ambitieux (House of Cards).

En gros, sous ses abords révélateurs, ces séries sont avant tout des séries et ne reflètent à mon sens pas vraiment ce qu'est réellement la vie politique. On reste trop dans la caricature. Par contre, l'une comme l'autre sont très bien réalisées et Borgen m'a particulièrement laissé bonne impression, rappelant la qualité et la touche européenne des séries anglaises.

Cerbère des Portes de la Fiction Dragoris il y a plus de 3 ans

Personnellement je considère cela comme un défaut dans cette série, pas énorme certes, mais le côté "progressiste absolue qui fait les réformes qui lui tiennent à cœur", parfois l m'arrive de souhaiter que ce soit un peu plus noir. Tout est lumineux dans cette série, même le personnage d'extrême-droite est marrant et inoffensif. Il y a bien sûr quelques moments sombres, mais dans l'ensemble j'aurais aimé quelques petites malversations, histoire de dire que la politique, ce n'est pas qu'une bataille d'idées, ce sont aussi des ambitions pécuniaires.

Ragnarork Ragnarork il y a plus de 3 ans

"personne ne magouille et aucune affaire de corruption ou de malversation n'est traitée"

Je ne comprends pas en quoi cela en fait un défaut. Certes on est habitué à ce genre de chose, mais cela n'en fait pas à mon avis un prérequis indispensable pour ce genre de série. Je ne sais pas également si le Danemark a tendance à s'en sortir très correctement à ce niveau, mais d'après Transparency International dans leur rapport 2013, c'est loin d'être le pire, c'est même plutôt le haut du panier en terme d'absence de corruption. Du coup ça reste plutôt cohérent, et ce serait totalement faux d'avoir magouilles et compagnies à tous les niveaux, si la série tend un tant soit peu à vouloir respecter plutôt bien la réalité. Après, on aime ou on aime pas, si l'on veut voir ce genre d'affaires/magouilles/corruption dans une fiction politique, c'est pas tellement la bonne série alors, mais plus un problème de genre qu'un réel défaut Smile

Personnellement, pour en avoir vu quelques épisodes du coin de l'oeil, ça a l'air vraiment bien tourné !

Human Ktulu Human Ktulu il y a plus de 3 ans , modifié il y a plus de 3 ans

Salut,

Cela m'a l'air pas mal du tout, c'est dommage je n'y avais pas vu passé sur Arte durant le 2eme semestre 2013. Mais bon en 2eme partie de soirée ce n'est pas le plus accessible.

http://www.arte.tv/fr/borgen-saison-1/4317466.html

© Copyright 2002-2017 Aeriesguard.com - Mentions légales
Aerie's Guard V 7.0
réalisé par Ertaï, designé par Ivaldir, illustré par Izual et Sophie Masure
Famfamfam